plan de cette partie du site - -

Registre des Citoyens du Monde - Assemblée - Délégués élus

Esperanto

Français

English

Les titres - Au jour le jour - Libres propos - Autres publications

comptes-rendus et messages
...- 2013 - 2014 -2015 - 2016 - 2017 - 2018 - 2019 - 2020
  • 19 et 20/06 : envoi infos CDM
  • 18/06 : publication de la synthèse de la réunion du 10/06
  • 08/ et 09/06/20 : envois infos CDM
  • 05/06 : préparation de la réunion du 10/06 avec Roger
    début de diffusion de la vidéo de Earth-Impact.
  • 04/06 : envoi dossier Adispo Asso Classic pour RCM
  • 20/05 : Échange en visioconférence sur l'éducation à la citoyenneté mondiale
  • 19/03 : Envoi du bulletin cdm2020-1 : 192 adresses en France
  • 16/05 : Conseil d'Administration de SMF
  • 15/05 : envoi du bulletin SMF en France. Edition des reçus fiscaux CDM 2019, édition et envoi du bulletin CDM 2020-1
    Entretien enregistré avec Laurent Mayzoué sur SMF-Globidar-France.
  • 13/05 : Monda Solidareco n° 122 en français
  • 11/05 : édition des reçus fiscaux SMF 2019, envoyé le 14/05
  • 06/05 : Rendez-vous citoyens du monde en visioconférence
  • 12/04 : à Vincent Peingnez
  • 03/01 : voeux
    =============


Réponse à une interpellation sur Facebook

Vincent Peingnez Daniel Mondcivitano

  • 1.Que faire d'une chose qui n'existe pas ?

    2.Que faire avec les citoyens du monde dont aucune restitution des comptes associatifs, digne de ce nom, n'est réalisé ? Une opacité règne sur le fonctionnement des réseaux qui décourage et détruit toute initiative bienveillante. Les citoyens du monde sont condamnés à la disparition tant qu'un grand nettoyage éclairant n'est pas effectué.

    3.Aucun bilan comptable n'a été publié suite à la réalisation de l'anniversaire des 70 ans des CDM (ainsi qu'à toutes les réunions des CDM.) !

    4. Daniel qu'as-tu fait de l'association ? Que devons-nous faire, alors que rien n'est établi ?

    5.Quand aura-t-il lieu, une remise à plat des projets caduques ?

    6.Quand y aura-t-il dialogues, au lieu de réunions "bouclées" d'avance ? Quand y auras-t-il des réunions de rencontres personnelles des membres pour mieux connaître les personnes ? Pourquoi les réunions à Paris se font "entre-soi" et de manière ascendante (Local CDM de Paris vers les périphéries) alors que des réunions interactives et horizontales sont possibles avec l'application ZOOM (Le seraient-elles à l'international ?).

Réponse

Comme je m'y suis engagé sur Fb, je réponds ici au commentaire ou dialogue initié sur ce support.

1. Le Congrès des Peuples : il est vrai qu'après le sabotage entamé à Zagora et exécuté en deux temps à Bergerac et Nancy, le Congrès des Peuples a du plomb dans l'aile. En 2007, tu y as cru, et c'est pourquoi tu t'es porté candidat, avec quelques idées ou intentions dans ton bagage. Moi, j'y crois toujours. Mais après le désastre de Bergerac et Nancy, il faut tout reprendre en s'appuyant sur les bases définies en 1957 et 1963 par Alfred Rodriguès Brent et le "Comité pour le Congrès des Peuples". Ce "comité" revitalisé par une décision prise à Brasilia, existe toujours et le projet qu'il porte est plus que jamais d'actualité. Bienvenue aux personnes qui souhaitent s'y investir.

2. De quelle association et de quels comptes parles-tu ? S'agit-il du "Centre Français" ? S'agit-il du Registre des Citoyens du Monde ? S'il s'agit du Registre des Citoyens du Monde, association dont tu ne fais pas partie, sache que tous les comptes sont accessibles à tous les membres qui le souhaitent.

Les membres du Registre des Citoyens du Monde sont ceux qui s'engagent :

  • ou bien en tant que bénévoles (permanences, traductions, expositions, stands, et autres démarches).
  • ou bien en tant que correspondant du Registre ou "Officier de l'état civil mondial". Une convention doit être signée.
  • ou bien en tant que membre d'un "Centre d'enregistrement" agréé, à raison de trois personnes par centre.

3. L'anniversaire des 70 ans des Citoyens du Monde est une activité qui a été déléguée, lors d'une grande réunion de l'Assemblée des Citoyens du Monde - ASCOP - en 2016, à l'organisation "Pangée". Si tu veux avoir accès aux comptes de l'association ou de l'événement, deviens membre de Pangée, et ensuite agis selon les statuts et le Règlement intérieur de cette association. Le Registre des Citoyens du Monde n'y a dépensé même pas un euro.

4. Ce que j'ai fait de l'association ?

Renée Marchand m'a demandé de prendre la suite de Jean Prédine en 1997. La passation de responsabilité s'est opérée en avril 1998. A l'époque le "Registre International des Citoyens du Monde" était en mutation entre le statut de "Direction" telle qu'elle avait été établie en 1954, et le statut d'"association", ainsi que je l'avais demandé à Jean Prédine et Basile Ginger en 1992 (j'étais alors "secrétaire adjoint"). En 1997, Jean Prédine prévoyait dissoudre le Registre ; c'est pourquoi Renée Marchand m'a demandé mes services. En 1998, j'ai trouvé un fichier de 1900 noms, et 13 responsables ou "Directeurs" de centres. Aujourd'hui le fichier comprend 13315 noms, et les membres du Registre sont à un nombre légèrement supérieur à la centaine.

Depuis 2000, le Registre n'est plus "inter-national", et les centres d'enregistrement ne sont plus "nationaux".

Depuis 2012, le Registre est devenu une fédération mondiale, doté d'un règlement fédéral. Je t'invite à lire ce Règlement pour comprendre qu'il n'y a aucune opacité.

Par contre, ce qui était le "centre international" de Paris (Paris-13ème) est devenu un centre d'animation pour la citoyenneté mondiale sous la responsabilité de l'Assemblée des Citoyens du Monde - ASCOP depuis le 18 mai 2019.

A noter que depuis 2010, je ne suis plus président du Registre des Citoyens du Monde, en tant qu'association ayant son siège en France, sauf pendant une courte période pour suppléer à la défaillance de Thierry Botétémé. L'actuelle présidente est Nathalie Kesler.

5. La remise à plat des projets caduques a été opérée par une intervention historique d'Olivier d'Argenlieu le 13 juin 2013. Les archives de cette remise à plat sont accessibles dans le site "recim.org".

6. Depuis la passation de responsabilités du local parisien, je suis de moins en moins impliqué dans l'organisation des réunions à Paris. Dès 2018, j'ai initié les réunions en visioconférence. Dans un premier temps avec le support de Hangout de de Youtube. Malheureusement ce support n'existe plus. Nous l'avons remplacé par whereby.com et par zoom.us. Pour y participer, il faut s'inscrire. Plusieurs "rencontres" ont déjà eu lieu, alors que j'étais resté à mon bureau en Anjou.

Je suis prêt à te communiquer les liens qui t'intéressent.  

12/04/2020


03/01/2020 Voeux

Je voudrais présenter mes voeux de santé et de bonheur à chacun, mais aussi, à travers vous, à l'ensemble de ceux qui se sont engagés à promouvoir la citoyenneté mondiale et les valeurs de fraternité et d'espoir pour un avenir meilleur.

Le constat, en ce début d'année 2020, est terrible : la planète va mal, le peuple mondial suffoque. Après les incendies en Sibérie et d'Amérique du Nord, c'est l'Amérique du Sud, l'Indonésie, l'Australie qui sont touchées. Les pollutions ne sont pas endiguées, la biodiversité est menacée, les océans ont déjà eu raison de plusieurs îles et de nombreux rivages. Les populations du Yémen et de la Syrie connaissent toujours la guerre ; on se trouve impuissants face au terrorisme ; l'appât du gain, la corruption de quelques puissants soulèvent des vents de révolte encore plus dévastateurs que les cyclones.

Face à ce constat, est-ce que la citoyenneté mondiale ouvre des perspectives d'espoir ? Ma réponse est un "oui" sans ambiguïté. Oui ! parce que nous avons besoin d'un monde autrement organisé ou simplement "organisé", car il n'est actuellement qu'un immense champ de richesses laissé à l'appétit des groupes les plus féroces et les plus voraces, et c'est bien ce que craignaient Robert Sarrazac et ses amis lorsqu'ils dénonçaient déjà en 1946 les articles de la charte des Nations Unies (ou dites telles) qui condamnaient l'ONU à l'impuissance face à "l'égalité souveraine des États". De là la compétition entre les États, d'abord, - compétition ou guerres ? - puis entre les puissances financières lorsqu'en 1971 Nixon a désindexé le dollar annihilant à jamais les accords de Bretton Woods. L'émergence des pétro-dollars allait contraindre un grand nombre de pays aux dettes dites "souveraines", celles au nom desquelles on impose aux populations pauvres ou vulnérables de rester dans leur misère. Voilà un petit aperçu pour l'histoire.

Ma réponse est aussi un "oui !" sans ambiguïté en raison même de l'appel d'Albert Camus lancé à l'ONU en 1948 : "Les Etats souverains que vous représentez ici nous divisent et nous mènent à l'abîme de la guerre. (...) J'en appelle à vous pour que vous convoquiez immédiatement une Assemblée Constituante Mondiale qui lèvera le drapeau autour duquel tous les hommes peuvent se rassembler (...). Si vous manquez à cette tâche, écartez-vous, une Assemblée des Peuples surgira des masses mondiales (...)

C'est à nous, Citoyens du Monde qu'est, en fait, confiée la tâche de mettre en place les institutions nécessaires.

Ma réponse est encore un "oui !" sans ambiguïté, car, pour chacun, la reconnaissance de sa citoyenneté mondiale, aux côtés des citoyennetés nationale et régionale, est une étape indispensable qui ouvre la voie vers la dignité de tous ceux qui veulent assumer leurs responsabilités d'êtres humains et fraternels.

Le petit nombre que nous sommes ne doit pas nous laisser glisser vers le découragement. C'est sur le Registre des Citoyens du Monde que peut se fonder la mise en place des institutions mondiales démocratiques, celles qui permettront, enfin, une application contrôlable des droits humains. Soyons fiers de notre engagement, et faisons en sorte, chacun dans son milieu, de devenir plus efficaces, car nous sommes des promoteurs de dignité et d'espoir.

De quoi sera faite l'année 2020 chez les Citoyens du Monde ? Nous sommes ici une centaine de personnes à lire ces lignes, et c'est à nous tous de remplir cette page 2020.


<iframe width="640" height="360" src="https://www.youtube.com/embed/pCiIdsa3iPE></iframe>

haut de page