le kiosque

plan de cette partie du site - -

Registre des Citoyens du Monde - Assemblée - Délégués élus

L'Assemblée - Agenda - Les membres - Les projets - Le journal -
Réunion du 23 novembre 2021

à Paris, au local des Citoyens du Monde

Compte-rendu

Sont présents : Daniel Durand, Jean-Baptiste Chollet, Tony Kopera, Anna (?), Isabelle Peyre, Isabelle Nicolas, Gaëlle (?), Thiero Diene, Odile Durand.

Par visioconférence : Roger Winterhalter, Peter Davidse, Vincent Peingnez

Excusés : Marie-Françoise Lamperti (qui a envoyé un message), Nathalie Kesler, Laurent Son

Président de séance : Daniel Durand
Secrétaire de séance : Jean-Baptiste Chollet

Assemblée des Citoyens du Monde (ASCDM ou ASCOP)

L'Assemblée des Citoyens du Monde - ASCDM - est un collectif de personnes et d'associations pour un échange d'expériences, d'analyses et de projets. Les membres de l'Assemblée se réfèrent à une charte de fraternité et contribuent ensemble à l'élaboration progressive du droit au niveau mondial. Parmi les associations membres représentées à cette réunion :

  • Maison de la Citoyenneté Mondiale (ARSO-MCM) de Mulhouse
  • Comité pour le Congrès des Peuples
  • Agir pour les Droits de l'Homme
  • Solidarité Mondiale contre la Faim
  • Association pour la Promotion de la Solidarité
  • Citoyens du Monde (centre Paris-13)
  • Registre des Citoyens du Monde
  • Champ des Grillons
  • Les Compagnons de l'Utopie
  • FARE et l'Ouverture du Coeur
  • SEL du Val de Fontenay
  • Tiers-Lieu Nomade

Les diverses présentations, engagements, expériences, idées et interrogations sont rapportés ci-dessous en notes annexes.

Un programme d'exception les 19 et 20 mars 2022 à Mulhouse

Le 19 mars, la Maison des Citoyens du Monde fêtera ses 20 ans. Roger rappelle l'objectif et quelques unes des nombreuses créations de cette "Maison" : le "Magasin pour rien", un restaurant solidaire "La Table de la Fonderie". Roger propose pour ce 20ème anniversaire :

  • un hommage à "DD" (André Barnoin) animateur de la MCM, engagé au service des chômeurs et des précaires, caricaturiste ... que la première vague de corona virus a emporté.
  • un temps d'échanges en petits groupes, des ateliers (atelier d'écriture) et une réunion plénière
  • un repas pris sur place
  • plusieurs animations, l'après-midi qui se clôturerait par des chants et de la musique par des artistes locaux

Des personnes présentes dans le local demandent s'il serait possible que l'événement soit accessible en visioconférence. Roger y voit là un défi à relever.

Le 20 mars, Solidarité Mondiale contre la Faim fêtera ses 40 ans.

  • Une présentation en sera faite en matinée.

Puis l'ASCDM tiendra une réunion dotée d'un ordre du jour, avec, notamment,

L'ensemble de ce programme Mulhousien se précisera dans les semaines à venir.

Les attentes des associations par rapport à la citoyenneté mondiale

Des échanges passionnés ont enrichi une partie de la réunion. (voir les notes), après quoi la question a été posée : quelles sont les attentes des associations qui ont adhéré à la charte de l'ASCDM ?

Réponse : "du vivant" et "de la fraternité".

"Citoyens du monde" en tant que concept ou projet est ancien mais ce n'est pas encore assez connu. L'appellation est souvent mise en valeur, mais la structure n'est pas assez connue.

Les initiatives de Citoyens du Monde ne sont pas toujours attractives sauf si une action y est associée. Il faut associer une action aux initiatives.

Utilisation du local

Le local appartient à l'association "Registre des Citoyens du Monde". Par convention avec l'Union Pacifiste de France (1995); le local est mis à la disposition de cette association les jeudi, vendredi et samedi. Par une autre convention (signée à Mulhouse le 18 mai 2019), l'occupation de ce local est placé sous la responsabilité de l'ASCDM - L'ASCDM a souscrit une assurance à ce titre. La réflexion actuelle ne porte donc que sur les trois premiers jours de la semaine. Cette utilisation peut se diviser en trois approches :

  1. l'information du public sur la citoyenneté mondiale. Autrement dit, toute personne qui se trouve l'intérieur du local doit pouvoir renseigner les visiteurs sur l'essentiel de la citoyenneté mondiale et leur remettre quelques documents.
  2. un lieu de coordination et d'animation en faveur de la citoyenneté mondiale, un lieu de communication entre les associations membres de l'ASCDM, à commencer par les associations franciliennes mais sans se limiter à celles-ci.
  3. un local pour des réunions occasionnelles de quelques associations membres de l'Assemblée.

1.- Pour l'information des visiteurs, outre la compétence individuelle, il faut qu'il y ait de la documentation disponible. Depuis 1998, tout ce qui est nécessaire est imprimé par l'Association pour la Promotion de la Solidarité (St-Aubin de Luigné en Maine et Loire). Cela peut continuer.

2. La coordination, l'animation et la communication nécessitent la présence de personnes engagées, convaincues, accueillantes et suffisamment à l'aise avec l'informatique. Une alternative se dessine pour une permanence régulière les lundis, mardis et mercredis.

  • ou faire appel à des retraités. Cette solution n'entraîne aucune charge salariale ou sociale.
    Une solution alternative a consisté à faire appel à des stagiaires. L'expérience a été menée par Nathalie Kesler pendant plus de deux ans. Le résultat est loin d'être concluant et l'expérience ne doit pas être renouvelée.
  • ou créer un poste rémunéré.

Dans le débat sur la création d'un poste rémunéré, trois nécessités se font jour :

a) la constitution d'une équipe d'accompagnement. Tony Kopera, Isabelle Nicolas et Isabelle Peyre se disent prêts à s'investir dans cette équipe. Roger apportera quelques informations et son point de vue à ce sujet. A étudier lors de la prochaine réunion

b) la définition d'un profil de poste. Isabelle Nicolas insiste sur cette nécessité Dans le passé, le Registre des Citoyens du Monde avait créé une telle fiche. Daniel Durand va en ressortir l'archive qui pourra servir de référence à corriger, mettre à jour, enrichir. A étudier lors de la prochaine réunion.

c) la recherche budgétaire. L'ASCDM est très loin d'avoir un budget suffisant pour financer un poste de travail rémunéré. La recherche de financement est récurrente d'année en année, et ceci, dit Roger, est angoissant.

3.. Un local pour des réunions occasionnelles.

Dans son message, Marie-Françoise Lamperti demande s'il est possible que l'association "Agir pour les Droits de l'Homme" utilise le local de temps à autre pour des réunions internes à cette association Au nom de Agir pour les Droits de l'Homme, Marie-Françoise prend plusieurs engagements. D'autres associations représentées autour de la table sont également intéressées par cette possibilité.

Daniel Durand se dit favorable à de telles occupations occasionnelles, mais à certaines conditions, notamment :

  • Que l'association-membre soit à jour de sa cotisation annuelle (20 Ç)
  • Que l'ouverture et la fermeture du local aient lieu en présence d'une personne habilitée. Cette question de la clé devra être abordée lors de la prochaine réunion.
  • Que l'activité de l'association-membre dans ce local soit réputée comme activité conjointe de cette association-membre et de l'ASCDM. 
  • L'endroit doit être parfaitement respecté quant au voisinage et la propreté.

Daniel Durand propose que lors de la prochaine réunion soit adoptée une convention cadre.

Prochaine réunion

Mardi 7 décembre à 16 h 00

Fin de la réunion à 16 h 15

Notes

La démarche de Solidarité Mondiale contre la Faim (SMF) : environ 120 projets ont été financés en 40 ans. Cette démarche est à contre-courant de l'aide étatique au développement. Par exemple, l'UE définit une ligne budgétaire sur la notion de genre. De ce fait se créent un peu partout des associations sur cette thématique. Inversement, SMF écoute ses membres et répond aux attentes en soutenant les projets déterminés par les personnes elles-mêmes..
SMF ne fait pas de différence entre celui qui a et celui qui n'a pas. C'est une co-construction. Chacun participe à la hauteur de ses revenus pour financer des projets. Ce sera sûrement le dimanche matin 20 mars 2022.

Tony évoque son projet de création de fermes familiales. Ses principes sont le coopératif, participatif (il y a encore plein de choses à créer). Il y a au total 6 principes, mais l'un auquel il tient bien est " santé et bien-être ". Il prend conscience du vivant. Les fermes familiales regroupent, ainsi que les garages solidaires. Il y a une association Cap solidarité qui a 25 ans d'expérience. Il s'intéresse aussi aux technologies, mais dans un environnement éthique. Il pense qu'il faut travailler avec des gens ne traitant pas d'armes, pas de poisons comme les pesticides. Dans cet ordre d'idée, Médecin du monde a fait signer la charte d'Ottawa, peu appliquée néanmoins.

FARE c'est sur le terrain, mais aussi une émulation d'idées autour du vivant, de la joie, de la fraternité. Elle converge avec des associations, coopératives, entreprises. FARE a décidé de créer " L'ouverture du coeur " pour ne faire que des réquisitions. Elle porte des projets pour les bâtiments qu'elle ouvre, pour que les gens puissent s'approprier le lieu.

Isabelle Peyre indique que les Compagnons de l'Utopie vont du développement personnel jusqu'à l'idée de changer le monde. C'est la suite du restaurant associatif No Problemo qui a eu beaucoup de succès. Aujourd'hui on y fait des soins de santé alternative qu'elle pratique, du yoga, et les gens en Franche-Comté sont partants pour plein de choses : boulanger solidaire et biologique, permaculture. Le boulanger cultive son blé pour faire son pain dans un four à bois.

Isabelle s'occupe de deux monnaies SEL(système d'échange local) dont celle de Val de Fontenay. Elle a aussi participé à la création de la monnaie locale de la pêche de Montreuil.

Isabelle Nicolas évoque le Champ des Grillons. L'association a été créée il y a 4 ans. Le siège social est au château des Grésillon qui est la maison culturelle de l'esperanto, pour ouvrir d'autres possibilités d'animations et engagement culturel que l'esperanto. Ce lieu du Maine et Loire a un hébergement de 55 places et plusieurs salles. Il est possible d'y travailler de manière coopérative, ou privatisée. e château a un grand terrain aussi, il y a un camping à 1,5 km.

Le but de l'association : . intérêt pour les vieilles pierres (chantiers participatifs de rénovation, pour le patrimoine, de l'humanité finalement, même s'il n'est pas classé pour l'instant). Cela permet de ne pas oublier les méthodes de travail. Par exemple, on cherche quelqu'un qui pourrait réparer un bélier hydraulique.
. Sur le plan culturel, l'association est en accord avec la convention des droits de l'homme et adhère à Citoyens du Monde.

Elle organise des ateliers d'écriture sur le thème du voyage pour l'année prochaine.

Roger se souvient avoir visité le Château de Grésillon. Il a aussi participé au lancement de plusieurs monnaies complémentaires. Selon lui, ces châteaux permettraient des voyages apprenants pour des précaires, mais il faudrait mobiliser des fonds pour l'hébergement.

Thiero Diéné : - Mme Thierou dit que son pays c'est le Sénégal, et que chez elle au Sénégal d'où elle vient, les enfants sont facilement confiés au marabout pour apprendre le Coran et ils n'ont pas de formation. La priorité est l'instruction, et s'occuper de ces enfants.

Elle pense qu'il faudrait prendre en considération ces enfants abandonnés. Ils n'ont pas où dormir. Elle en a pris pour les porter au commissariat, qui ne sait que faire. Son projet serait d'aider à l'éducation, dans le pays concerné, des enfants déshérités qui sont en nombre considérable.

Comme elle doit rentrer au Sénégal, elle souhaite faire quelque chose. Elle estime que l'enfant est l'avenir de la planète, alors que les enfants dont elle parle ne vivent que de quête. Elle se dit ouverte aux idées. Elle prévoit de disposer d'un terrain, autre que celui de sa maison, où elle pourrait construire pour les enfants.

Dans les échanges, le chanteur H.K. (Hadadi Kaddour), citoyen du monde, a été abondamment cité. On pourrait se remettre en lien avec lui aux beaux jours, étant donné que H.K. refuse de se produire dans les endroits où il y a une obligation de pass sanitaire.

Archives des comptes-rendus

Au sujet du site