plan de cette partie du site - -

Registre des Citoyens du Monde - Assemblée - Délégués élus
-----
L'Assemblée - Agenda - Les membres - Les projets - Le journal -
Association de BOLIA (Côte d'Ivoire)

domaine

Développement - Culture

Identité

Association de Bolia

Buts

  • améliorer le bien-être des hommes et des femmes en respectant leur dignité, promouvoir une meilleure éducation,
  • contribuer au développement culturel à Bolia et en Afrique.

objectifs

  • Développer l'infrastructure nécessaire à la vie quotidienne et à l'hygiène, dont, en priorité, les réseaux d'eau potable, d'eaux usées et d'électricité, mais aussi la voie d'accès au village
  • Promouvoir une éducation nécessaire à la vie de nombreux jeunes du village : reconstruire l'école, aménager une bibliothuèque, construire un foyer des jeunes et un petit centre culturel
  • Aider à la prévention médicale et aux soins en fournissant des médicaments et des équipemeents de base, ainsi que du matériel pour les handicapés.

activités

  • Collecter des moyens humains, financiers, techniques, matériels
  • Construire des réseaux humanitaires et les mettre en synergie
  • Médiatiser la situation de Bolia et communiquer sur les besoins, ls projets een cours et les réalisations

personnes impliquées

Elie Bogne

adresse

chez Mme Sahourouho Odile CHIRON, 159 rue de Charonne, Paris 75011 France

TEL

0143 7150 44 - Fax: 0143 7150 44 - Mobile: 0658 8162 33

Courriel

www

http://associationdebolia.org/
http://www.asso-bolia.org

fondée en 2012

mise à jour : 26/08/2014

Une école pour Bolia

Les enfants, c’est l’avenir. Or, pour préparer cet avenir, il faut être éduqué. À Bolia, ce n’est pas la volonté qui manque. Ce sont les moyens. Une école en ruine, des locaux désastreux, des conditions d’hygiène et de sécurité déplorables et un dénuement total en ce qui concerne le matériel pédagogique: une situation d’urgence inacceptable.

État des lieux

Les locaux : l’école tombe en ruine. Faite de bric et de broc, elle a été rafistolée au fil du temps, sans moyen. Le directeur ne dispose d’aucun local pour recevoir des visiteurs, pas même d’une chaise. Plus grave, les corniches de plusieurs bâtiments menacent de tomber sur les usagers. Certaines toitures sont totalement ruinées. La cantine et les latrines sont inutilisables. La porte de la classe est impossible à fermer.

Le matériel scolaire : la salle de classe, trop petite par rapport au nombre d’élèves, comporte un mobilier hors d’âge et dangereux. Le tableau noir est fissuré, inutilisable. Les élèves n’ont à disposition ni livres, ni cahiers, ni crayons, ni stylos, ni craies, ni ardoises. Aucun matériel pédagogique n’est disponible. Ils sont dans l’obligation règlementaire de se vêtir d’une manière académique, mais aucun n’est en mesure de respecter cette consigne.

La cantine : la nourriture est entreposée de manière non hygiénique dans l’un des rares bureaux de l’école qui sert de remise. La cuisine est totalement délabrée et inutilisable et a dû être délocalisée dans un logement d’enseignant. La cantine étant impraticable, le directeur a aménagé sous sa propre terrasse avec des bancs de fortune un lieu où les élèves peuvent manger. Il est tellement petit que la plupart des enfants ne mangent donc pas le midi.

Les latrines : outre les problèmes aigus d’hygiène posés (douches dans les mêmes locaux minuscules que les toilettes, murs branlants ou même inexistants avec simple trou dans le sol sans même de protection visuelle), souci récurrent d’eau potable. Les wc rudimentaires du directeur sont mis à disposition des autres enseignants et des élèves. Ces conditions de vie sont indignes.

Projet

  • Distribuer du matériel scolaire : cahiers, papier, ardoises, tableaux, craies, stylos, crayons, livres du CP au CM2
  • Mettre à disposition du mobilier scolaire digne de ce nom
  • Restaurer les locaux, les remettre aux normes : toiture, gros oeuvre, menuiserie.
  • Permettre au directeur qu’il ait un bureau et qu’il puisse recevoir des visiteurs · Construire des sanitaires viables offrant eau potable et traitement des eaux usées
  • Construire une cantine utilisable avec du matériel de stockage hygiénique de la nourriture, du matériel de cuisson non dangereux. Mettre à disposition du mobilier, de la vaisselle et de quoi la laver et l’entreposer
  • Améliorer les conditions de vie générales des élèves et des enseignants

 


De l’eau pour Bolia

L’eau est nécessaire à la vie. Comme beaucoup de villages africains, Bolia souffre d’un approvisionnement défaillant, entraînant la maladie et la mort de nombreux villageois. L’eau, est l’urgence n°1

État des lieux

Le village ne possède qu’un point d’eau à l’accès malaisé. Ce marigot insalubre et à ciel ouvert est utilisé pour l’eau de lavage du linge et des habitants. Les animaux s’y désaltèrent. Les villageois n’ont d’autre solution que d’utiliser également cette eau pour leur boisson et la préparation de leur nourriture. Nombreux sont ceux qui tombent malade. Cette eau tue également les jeunes enfants et les personnes âgées. Or, il est impossible de soigner tout le village.

Projet

  • Viabiliser ce point d’eau pour empêcher qu’il ne contamine la nappe phréatique
  • Creuser des puits, utiliser des pompes pour recueillir de l’eau potable à cet usage exclusif
  • Créer un réseau d’assainissement pour que les eaux usées ne contaminent plus la nappe
  • Faire de la prévention en changeant les pratiques concernant l’usage de l’eau

 

Au sujet du site