plan de cette partie du site - autres langues - sommaire

Registre des Citoyens du Monde - Assemblée - Délégués élus

Esperanto

Français

English

Español

L'Agence- Journalistes - Charte - Les informations - L'actualité
Agence Mondialiste d'Information et de Presse

Institution de droit mondial

L'AMIP est une institution indépendante des États et de tous pouvoirs. Pour n'être soumise à aucune loi nationale particulière, l'institution n'a de siège dans aucun État national ; elle est placée sous la compétence des Délégués élus au Congrès des Peuples.

Par sa nature, l'AMIP est un élément constitutif du droit mondial en émergence.

Fondée en 1980

L'Agence Mondialiste d'Information et de Presse (AMIP) a été créée par le Comité exécutif du Congrès des Peuples. La création de cette institution a ensuite été approuvée par la session du Congrès des Peuples tenue à Tokyo (Japon) du 24 au 30 juillet 1980, sous la présidence de M. Marc Garcet.

Fonctionnement

L'AMIP a pour vocation d'être une plate-forme coopérative d'échange, de partage de l'information citoyenne du monde. Elle fonctionne en équipe, avec un petit comité de coordination et de validation qui sera élargi au fur et à mesure que l'on constatera la qualité du travail accompli et la capacité à fédérer les énergies, l'enthousiasme, et l'envie de faire progresser une paix mondiale fondée sur la démocratie, par ce travail sur l'information.

L'AMIP est fondée sur le bénévolat de personnes aux compétences diverses et complémentaires. Elle est un espace de travail avec mise en commun et valorisation commune du temps donné, des savoirs et des expériences de tous. et où doivent s'associer harmonieusement l'apport personnel (informations, articles, reportages ...) le travail collectif d'une équipe attentive à la ligne éditoriale, et la diffusion aussi gratuite que possible.

Liste des Correspondants de l'AMIP : voir amip/ben.htm


Extrait du livre "Congrès des Peuples", page 72

- L'Agence Mondialiste de Presse a créé une carte de presse au dos de laquelle on peut lire :

CETTE CARTE DE PRESSE ATTESTE QUE SON TITULAIRE EST UN JOURNALISTE BENEVOLE (citoyen) SOUS CONTROLE DEMOCRATIQUE MONDIAL.

Cette carte répond à des questions posées dans le Rapport Intérimaire de la Commission de l'UNESCO sur les Problèmes de la Communication dans le Monde Moderne (septembre 1978).

  • Cette carte défend le DROIT DE L'HOMME A COMMUNIQUER (art. 94).
  • Son existence met sur pied d'égalité le Professionnalisme et le Bénévolat.

PROFESSIONNALISME :

La liberté df'expression est en contradiction avec la professionnalisation (art. 102), car cette professionnalisation est contrôlée par des intérêts privés et des intérêts financiers (art. 103) qui ne sont pas des organismes démocratiques ou par les gouvernements (art. 106) qui refusent souvent les idées différentes de celles qu'ils préconisent.

BENEVOLAT :

Les organismes fondés sur l'association volontaire et bénévole jouent un rôle considérable dans le domaine de la communication (art. 97).

Le Droit de l'Homme à Comuniquer lui donne des espoirs de transformation sociale et de changement politique (art. 7), car l'Humanité s'interroge sur les conditions de la survie de l'Espèce Humaine (art. 4)

- L'Agence Mondialiste de Presse a créé également un Syndicat de Journalistes Bénévoles.

Extrait du compte-rendu de la réunion du 7 février 2004

(...)

Partant du constat que l'AMIP, Agence Mondialiste d'Information et de Presse, est depuis 1990 la seule institution du Congrès des Peuples à ne pas fonctionner, Bernard J.HENRY estime que la solution est de mettre fin aux pratiques qui avaient amené à la " mise en sommeil " de l'AMIP, lesquelles avaient consisté du temps de Guy MARCHAND à faire de l'AMIP une tribune d'opinion plus qu'autre chose.

Cependant, Bernard craint qu'il ne nous soit difficile de rendre l'AMIP entièrement " factuelle " et estime que l'opinion a aussi sa place dans les travaux de l'Agence. C'est pourquoi il propose, tout en maintenant l'AMIP sous la forme d'une structure unitaire, de la " couper en deux ", à savoir de créer deux services distincts et d'égale importance.

  • AMIP Info (nom de travail) serait chargé de relayer auprès des médias, ainsi qu'auprès d'un certain public sélectionné, d'une part, les informations et annonces propres au milieu mondialiste, et d'autre part, les prises de position officielles du Congrès des Peuples sur les sujets d'actualité.
  • AMIP Edito (nom de travail) accueillerait quant à lui les articles d'opinion librement envoyés par les membres du Congrès des Peuples et par toute personne souhaitant contribuer au débat mondialiste. Ces articles seraient publiés avec une mention légale selon laquelle lesdits écrits " n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement l'opinion de l'AMIP ", et leur choix ferait l'objet d'une sélection rigoureuse de manière à maintenir à l'AMIP son caractère strictement mondialiste (ce qui éliminerait des articles trop généralistes, que leurs auteurs auraient davantage intérêt à proposer aux médias traditionnels).

(...)

L'Agence Mondialiste d'Information et de Presse (AMIP) a le projet de fédérer toutes les informations mondialistes, les provoquer et en assurer la diffusion

Au sujet du site

s